Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Ère Nouvelle
8 novembre 2011

L’avènement du véritable Amour

Certains continuent aujourd’hui à croire que les paroles de Jésus rapportées dans les Évangiles nous sont parvenues exactement telles qu’elles furent prononcées jadis par le Maître, sans jamais avoir été transformées, tronquées, édulcorées, voire falsifiées, que seule compte la "vérité" des Évangiles et que le reste ne peut être que mensonge ! 

Ils ne croient pas en la réincarnation, pensent qu’avant la naissance du "Sauveur" sur cette Terre il y a 2000 ans, il n’y avait pas de salut possible pour les humains, puisque Jésus, "le seul et unique Fils de Dieu" n’était pas encore venu pour les sauver, et ils proclament que ceux qui parlent aujourd’hui en son nom et qui croient à l’avènement prochain d’une Nouvelle Ère et d’un nouvel Âge d’Or de l’humanité sont des imposteurs et des hérétiques.

Il est temps maintenant que les humains comprennent que Dieu est Amour, que son Amour est éternel est immuable et qu’il habite le cœur de tous les hommes sans exception !

Pourquoi continuer à se battre et à se détester au nom des religions ? Pourquoi ne pas oser aimer ? Et pourquoi ne pas accepter d’entreprendre le grand et merveilleux voyage intérieur auquel le Christ nous convie ici ?

001

« Je viens à vous aujourd’hui, non pas pour ériger un tribunal, pour juger, condamner ni bannir, mais simplement pour vous dire que je n’ai jamais cessé de vous aimer, de vous aimer infiniment, tous sans exception. Vos cieux viennent de s’ouvrir sur une étape inscrite depuis des éons à l’horloge du temps cosmique. À chacun va être assigné son paradis - J’ai bien dit : un paradis pour chacun et non un paradis pour les élus et un enfer pour les autres.

Lors de mon incarnation sur votre planète, après avoir déposé en ses éthers les empreintes des fondations de votre futur Royaume, je vous ai fait la promesse de vous aimer jusqu’à la fin des temps, de vous aimer tous d’un Amour inconditionnel, car il ne peut en être autrement. Le Père peut-Il rejeter l’une quelconque de Ses parties ? Mes biens-aimés, je me réjouis à l’avance du bonheur qui va être le vôtre. Je viens vous étreindre, vous serrer contre mon cœur, tous, sans distinction aucune.

Cette Terre se trouvait depuis longtemps isolée de ses sœurs, placée en quarantaine cosmique après que le programme génétique qui vous était originellement destiné ait été, en quelque sorte, bridé par vos entités génitrices, empêchant ainsi votre vie de s’orienter naturellement vers l’Amour spirituel.

Il est dit, dans vos écrits sacrés, que Dieu a créé ce monde dans un acte d’Amour. Depuis les origines, on ne cesse de vous parler d’Amour, encore et encore, de cet Amour incontournable, omniprésent, qu’il concerne l’infiniment grand ou l’infiniment petit, de cet Amour, Force unique de l’univers vivant, éternel liant de toute création, de toute forme, depuis la plus subtile jusqu’à la plus grossière, depuis la plus éthérée jusqu’à la plus dense.

L’Amour a de tout temps été chanté et psalmodié. Il est devenu une source d’inspiration pour vos musiciens, vos poètes et vos philosophes. Certains de vos visionnaires l’ont parfois identifié au Soleil et aux étoiles. Pour la très grande majorité d’entre vous, il n’est cependant qu’un sentiment, certes un beau sentiment, mais qui vous confine dans l’émotionnel et l’affectivité.

Aussi élevée qu’en soit votre approche, faut-il accepter de réduire l’Amour à cette seule définition, à ce sentiment que l’on porte à un être, à une chose, à un être cher ou à une chose chère, même si c’est la plus merveilleuse des choses. Ce sentiment ainsi focalisé n’affecte-t-il pas la clarté de votre pensée  ?

On vous a dit que la pensée était créatrice ; elle l’est, assurément. À ce propos, il est heureux qu’à votre niveau dimensionnel, la pensée soit si peu puissante, qu’il lui faille persister longtemps afin de s’imprimer assez profondément dans le corps de la nature subconsciente, avant que celle-ci ne puisse l’objectiver. Imaginez un seul instant que vos pensées puissent se réaliser instantanément, comme cela se produit en permanence sur le Soleil et dans d’autres systèmes planétaires. Compte tenu du manque d’harmonie de vos pensées, il en résulterait un chaos tel que la Terre aurait depuis fort longtemps implosé.

Mais si l’Amour se situe bien au-delà du sentiment et qu’il est la Source de toute vie, quelle est donc sa véritable nature ? Cette Source se situe-t-elle quelque part au sein de l’univers manifesté ? Après avoir longuement et méticuleusement tenté de décrypter et de dépoussiérer de vieux grimoires remplis de caractères et de graphismes ésotériques, vous faut-il à présent envisager des missions intergalactiques afin de la découvrir ? Vous pourriez ainsi, à n’en pas douter, vous épuiser durant des centaines de millénaires sans avancer pour autant d’un iota.

Pourquoi vouloir aller chercher dans des univers inaccessibles ce que vous avez toujours eu en vous ? Ce ne sont là que de vieux réflexes, fruits d’un conditionnement mental bien ancré, qui consiste à être intimement persuadé que seule, la réalité extérieure et tangible a un sens. Pourquoi ne pas plutôt considérer le voyage à destination de l’Amour comme une sorte d’expédition spéléologique intra-humaine ?

Je suis venu vous inviter à ce grand voyage à destination de vous-même !

Visualisez l’entrée de votre être, sentez l’énergie qui s’en écoule. La porte d’entrée de votre périple spéléologique est une fleur, non pas une fleur des champs mais une fleur de votre champ éthérique. Ouvrez cette fleur magique, ouvrez-la aux trésors de votre Ciel. Laissez vos peurs à l’extérieur et pénétrez dans le corridor de ce temple mystérieux ! il vous suffira d’y cheminer à la lueur de votre conscience ! Ce faisant, vous marcherez vers votre cœur en vous repérant aux fugaces rayons de lumière qui filtrent par intermittence à travers les anfractuosités de votre ego.

002

« La porte d’entrée est une fleur », en l’occurrence Muladhara, le chakra-racine

À mesure de votre progression le long de ces parois, les rayons deviendront plus intenses ; vous serez peu à peu enveloppé d’un souffle régénérateur qui vous murmurera au creux de l’oreille : « Va, mon ami, mon frère, tu es ici chez toi, chez nous, c'est ici ta demeure, ton foyer, ta famille. » Vous vous retrouverez parfois à la croisée de plusieurs chemins, de plusieurs directions ; ne craignez pas de vous égarer en ce dédale, car chaque fois qu’un choix se présentera à vous, votre famille, les vôtres seront toujours là, près de vous, une main tendrement posée sur votre épaule, et ils s’adresseront à votre cœur, seulement et uniquement à votre cœur.

Vous finirez ainsi par rejoindre votre temple intérieur. C’est là que vous me trouverez, que vous me retrouverez, que nous nous réunirons pour le grand banquet. C’est là aussi que vous découvrirez les sept marches, les sept joyaux enchâssés l’un dans l’autre, scintillant de mille éclats, autant de rayons multicolores indiquant la Présence de ce que vous êtes en réalité, de votre Être de Lumière.

Je ne fais que vous restituer les clefs qui vous permettront d’accéder à votre propre trésor, à votre propre héritage. Ce faisant, vous découvrirez qu’il existe mille et un chemins vous menant au but ; ils sont tous de bons chemins, surtout celui que vous emprunterez, puisque c’est celui que vous aurez choisi. Tout au long de votre progression souterraine, les choix qui se présenteront à vous deviendront de plus en plus rares et limités, mais votre détermination plus grande, la conscience de votre Être élargie ; une douce et agréable chaleur commencera à infuser aux portes de votre cœur. Et vous penserez : « Enfin JE COMMENCE À ENTREVOIR CE QUE JE SUIS VRAIMENT. »

003

« Enfin, je commence à entrevoir ce que je suis vraiment… »

Essayez maintenant de visualiser cette scène… Au centre de cet univers féerique, ne voyez-vous pas un trône d’or pur qui semble vous attendre ? Il est vide et vous convie à venir y siéger. Quoi de plus naturel, puisque ce trône s’avère être le vôtre ? Arrivé au terme du voyage, vous reconnaissez votre place, vous vous installez, posez vos bagages. Vous êtes chez vous, vous êtes VOUS-MÊME, et c’est vous maintenant qui irradiez de mille feux. La caverne souterraine disparaît et des millions de cristaux de lumière se retrouvent projetés sur la voûte céleste en autant d’étoiles et de galaxies formant le grand Tout. Une voix s’élève alors et retentit dans tout l’univers : « Un Homme est né de nouveau, Il est revenu parmi nous. »

Si vous arrivez à concevoir que ce voyage auquel je vous convie est possible, vous réaliserez que l’Amour est en fait à l’origine de toute forme de vie, de toute création et qu’il est en réalité la seule force créatrice, dans tout l’Univers. Je sais que cela dérange probablement votre entendement. Pour vous, c’est généralement l’inverse qui semble logique et exact : vous créez, puis vous aimez ou vous n’aimez pas ce qui est ainsi réalisé. Mieux encore, la manifestation d’Amour la plus répandue dans votre sphère primitive consiste généralement à aimer quelqu’un ou quelque chose avant de désirer le posséder. Mais tout ce qui est lié à cette vieille conception des choses doit maintenant prendre fin, car en réalité vous n’êtes pas ce que vous croyez être.

Une page est en train de se tourner, la Terre en à assez de vous voir marcher sur la tête et à reculons, elle ne peut plus en supporter davantage ! Les temps qui viennent vont rétablir l’ordre des choses afin que l’Amour élève l’homme et que l’humanité soit replacée dans le cours de l’évolution cosmique dont elle s’est privée durant des centaines de milliers d’années. Le Plan du Père descend maintenant sur cette Terre afin de vous restituer votre véritable identité.

Dans votre voyage vous projetant de l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand, vous pourrez bientôt voir partout cet Amour, dans tous les êtres, dans toutes les créatures et dans toutes les formes de vie. Tout est une expression spécifique de l’Amour ; et l’Amour est à jamais le Fruit parfait de l’Esprit.

Mes amis, je vous ai fait visiter - rapidement, j’en conviens - les recoins de votre univers jusqu’en son Centre spirituel. Écoutez bien ce que je vais vous dire : « L'Amour est au paradis ce que le manque d’Amour est à l'enfer, ce qui signifie que l’Amour est partout et l’enfer nulle part ! » Me comprenez-vous ?

Mes amis, je vous demande de tourner votre regard vers votre cœur ; vous y rencontrerez toutes les étoiles de votre univers. Chaque étoile est un lieu d’expérimentation de la Vie par l’Amour. Chacune de ces étoiles vous parlera de vous-même, vous contera le dieu que vous êtes. Oui, car Dieu, afin de Se revêtir de mystère, S’est caché au centre de Sa création, au centre de chaque étincelle du Soleil central, au centre de la matérialisation de chacune d’elles, au centre de vous-mêmes.

Il vous reste, après cette prise de conscience, à franchir le dernier pas décisif, le plus difficile peut-être, celui de comprendre que vous êtes vous-même Dieu, non pas une équivalence qui chercherait sa place au travers d’une hypothétique fusion divine avec la Source du Tout, mais bien DIEU LUI-MÊME.

Vous n’êtes pas seulement des manifestations véritables et rendues visibles d’une divinité inaccessible, pas seulement l’image et la ressemblance de ce Dieu, mais Dieu en personne et tout cela en même temps. Lorsque vous aurez réalisé cette descente en vous-même, aussi vertigineuse qu’elle puisse vous paraître, vous vous émerveillerez en vous souvenant de tous les trésors qu’en un temps vous aviez vous-même déposés dans ce Temple vivant que VOUS ÊTES.

Vous vous rendrez alors compte que vous n’avez rien à apprendre, que vous savez déjà tout puisque vous êtes vous-même ce TOUT qui sait TOUT et qui englobe TOUT de toute éternité. »

Ieshoua-Sananda
Reçu par Jean-Claude Civet

Transcription : Olivier de Rouvroy
Novembre 2011

 P.S. : Beaucoup d’autres informations concernant l’avènement de l’Ère Nouvelle sont présentées dans mon dernier livre.

 

Pour vous le procurer, rendez-vous ICI *

 

* Paiement sécurisé par carte bancaire. Expédition de votre commande sous 72 heures.

   Le livre est maintenant disponible dans sa version définitive.

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité